Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

D'autres photos d'Amailloux sont présentées plus loin ci-dessous.

Fraternité Marie Immaculée

 

 

Communauté des Sœurs d’Amailloux

Foyer Saint-François

85, Grande Rue

79350 Amailloux

 

 (à 12 km de Parthenay et 14 km de Bressuire)

 

05 49 95 58 17 – 06 47 05 75 45

foyerstfrancois@yahoo.fr

 

         

Depuis plus de 60 ans déjà …

 

         C’est en 1955 que s’installe à Amailloux, dans les Deux-Sèvres, au diocèse de Poitiers, une petite communauté de sœurs avec le souci d’accueillir des santés fragiles et des vocations en difficulté. Très vite, surtout dans les années 1960-1980, devant l’afflux de vocations, plusieurs maisons ont été fondées dans les Deux-Sèvres autour de Parthenay ainsi que dans la Sarthe non loin du Mans.

 

Les fondateurs, l’abbé Gustave Bodin (1907-1983) et Mère Geneviève Defrance (1918-1982), ont eu à cœur de développer cette Fraternité mariale en lien avec les évêques de Poitiers et du Mans qui ont encouragé cette initiative.

 

La Fraternité est reconnue canoniquement en tant qu’ « Association publique de fidèles ». Les sœurs, qui renouvellent chaque année leur consécration au sein de la Fraternité, portent un habit religieux bleu et s’adonnent à la prière et à la lectio divina, à des tâches d’aide à la personne et aux occupations de la vie fraternelle, dans un grand souci de charité et de pauvreté.

 

Plusieurs maisons comportent un établissement de type « Ehpad »  recevant des résidentes âgées ou en dépendance. Ces « petites unités de vie » (PUV), sous la vigilance de la Préfecture et du Conseil Général, sont des lieux où peut se déployer le zèle caritatif et apostolique des sœurs qui sont aussi présentes dans les paroisses avoisinantes. Une attention toute particulière est portée à la vie spirituelle de chacune, à la prière personnelle et liturgique, dans le cadre d’une vie fraternelle joyeuse.

 

Pension de famille pour une retraite, un repos ou une convalescence

 

Il est possible de venir faire un séjour plus ou moins prolongé à l’hôtellerie qui fonctionne comme une pension de famille apte à recevoir des personnes qui désirent se reposer, se ressourcer ou qui doivent vivre un temps de convalescence dans un cadre agréable et bienveillant.

 

Selon les cas et la durée du séjour, une libre participation aux frais peut être sollicitée autour de 30-35 € par jour et par personne, soit au détail environ 14 € pour la nuit et le petit-déjeuner et 10 € par repas.

 

La proximité de la « petite unité de vie » (PUV) offre des avantages puisque des gardes de jour et de nuit sont assurées avec la présence permanente ou fréquente de médecins, infirmiers, aides-soignants et auxiliaires de vie.

 

Accueil de vocations

 

Un des charismes de cette Fraternité est d’accueillir des vocations fragiles ou fragilisées, venant éventuellement d’autres communautés contemplatives, apostoliques ou caritatives et désireuses d’une vie plus adaptée à leur santé. La prise en compte de la spécificité de chaque vocation est toujours un souci majeur en même temps qu’est constant l’encouragement à se mettre au service des plus pauvres, au nom de l’Evangile, et à rencontrer le Christ en chaque personne, surtout les plus faibles.

 

Si la provenance actuelle des membres de la communauté est très diverse, la spiritualité initiale et dominante est plutôt franciscaine. Toutes les familles religieuses sont néanmoins représentées et un lien s’est tissé depuis de longues années avec la famille bénédictine, notamment avec le monastère bénédictin de Ligugé.

 

Un projet d’artisanat

 

Un projet d’artisanat est actuellement à l’étude (confection de petits objets, tissage, biscuiterie). Pour cela, pour faire face à des travaux de rénovation et pour que notre mission d’accueil puisse continuer, nous sollicitons votre soutien et surtout votre prière.

 

 

Copyright Jane Sullivan

Copyright Jane Sullivan

Charisme de la Fraternité et activités

 

Fraternité de sœurs animées par l’esprit franciscain et marial ayant pour activités le fonctionnement et l’animation de petites structures de maisons de retraite pour personnes âgées ou de foyers de vie pour personnes déficientes non autonomes. Participation à la vie pastorale selon les besoins et les aptitudes : catéchèse, animation liturgique, chants, funérailles, communion aux malades, etc. Actuellement une quarantaine de sœurs sont réparties en cinq établissements. Le charisme initial demeure :

 

                                      - Accueil des vocations brisées

                                      - Accueil des vocations en difficultés

                                      - Accueil des santés fragiles

 

 

Bref rappel historique

1951 : intuition de la fondation avec la rencontre de Mère Geneviève Defrance (1918-1981) et du Père Gustave Bodin (1907-1983) à Noirleu en décembre 1951. Geneviève Defrance, déjà tertiaire franciscaine dès 1939, aurait voulu être clarisse mais, pour raison de santé, elle n’a pu rester que sept mois seulement chez les clarisses de Rennes, de novembre 1940 à juin 1941. Elle devient institutrice à Jaulnay. De son côté le Père Gustave Bodin est curé de Noirleu. Il vient prêcher une retraite à Jaulnay et reçoit les confidences spirituelles de Geneviève. A Noirleu, à Noël 1951, ils jettent les bases de la future fraternité.

1954 : le Père Gustave Bodin est nommé curé à Amailloux.

1955 : le Père Gustave Bodin fait appel à Mère Geneviève qui se trouve en Touraine avec ses trois premières sœurs tertiaires pour qu’elles viennent le rejoindre à Amailloux. Elles arrivent le 12 juillet 1955.

1962 : fondation à Coudrecieux et au Grand-Lucé dans la Sarthe, à la demande de Mgr Paul Chevallier, évêque du Mans.

1963 : fondation à Parigné-Le-Pôlin, dans la Sarthe.

1964 : fondation à Château-Bourdin.

1966 : fondation à Maisontiers.

1967 : fondation à Moncoutant.

1970 : création de l’Association Fraternité Marie Immaculée, le 15 février 1970.

1970 : fondation à Saint-Aubin-Le-Cloud.

1971 : reconnaissance comme « rassemblement de fidèles » de la Fraternité appelée « Les petites Sœurs d’Amailloux » par Mgr Henri Vion, évêque de Poitiers.

1981: fondation à Parthenay et décès de Mère Geneviève le 24 juin 1981.

1982 : reconnaissance de la Fraternité comme « pieuse union » par Mgr Joseph Rozier, évêque de Poitiers.

1982 : premier chapitre canonique et premières élections à Parthenay sous la présidence du Père Gilbert, vicaire épiscopal, mandaté par Mgr Joseph Rozier, évêque de Poitiers. Le jeudi 29 avril, sœur Françoise Graveleau devient supérieure générale.

1983 : décès du Père Gustave Bodin le 17 décembre 1983.

1993 : départ des sœurs du Foyer de Moncoutant. Sœur Marthe quitte « les Bleuets » pour céder sa place à la présidence de l’Association puis, en 2009, le CCAS prend le relais.

1997 : parution en août d’un gros fascicule ronéotypé d’une ébauche des Constitutions avec de grands développements spirituels à l’usage des sœurs de la Fraternité. Ce texte sera repris en plus concis ultérieurement, en 1998 et en 2005.

1998 : parution en mars d’un fascicule bleu ronéotypé des Constitutions ou statuts (ébauche expurgée) Ce document sera repris avec plus de concision et avec de nombreuses modifications en 2005.

1998 : chapitre général à Amailloux, le mardi 3 mai 1998, sous la présidence de Mgr Joseph Rozier, évêque de Poitiers. Réélection de Sœur Françoise Graveleau, supérieure générale.

2000 : fermeture du Foyer de Coudrecieux en janvier.

2000 : chapitre général à Parthenay, le mardi 22 mai 2000, sous la présidence de Mgr Albert Rouet, évêque de Poitiers. Réélection de Sœur Françoise Graveleau, supérieure générale.

2000 : fermeture du Foyer de Saint-Aubin-le-Cloud en septembre.

2003 : reconnaissance de la Fraternité, le 23 janvier 2003, comme « association privée de fidèles » par Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers. Le même jour, chapitre général sous la présidence de Mgr Albert Rouet et élection de Sœur Marie-Joseph Creach, supérieure générale.

2005 : parution en mars du Livre de vie des sœurs de la Fraternité Marie-Immaculée ayant pour titre « Au fil de l’Evangile, vivre l’accueil… ». Cette petite plaquette bleue donne les statuts de la Fraternité.

2005 : reconnaissance de la Fraternité comme « association publique de fidèles en vue de devenir un Institut de vie consacrée » (cf. canons 312-320) par Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers, le 8 décembre 2005.

2007 : chapitre canonique et élections sous la présidence de Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers, le 8 décembre 2007. Réélection de Sœur Marie-Joseph Creach, supérieure générale.

2008-2009 : démarches faites à Rome par Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers, pour une reconnaissance en tant que « Congrégation de droit diocésain ». Lettre du 16 avril 2008 adressée à la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie apostolique. Réponse semi-positive de Rome, le 14 juillet 2008, demandant plus de clarté, notamment en ce qui concerne l’historique des fondateurs et de la Fraternité, la composition et le statut des membres, la distinction entre les communautés de sœurs et les Foyers d’accueil.

2010 : visite pastorale de Mgr Yves Le Saux au Grand-Lucé le 6 février et rencontre en mai à Poitiers avec les évêques de Poitiers, Mgr Albert Rouet et Mgr Pascal Wintzer, au sujet de l’avenir de la Fraternité. Soucis autour du discernement, de la formation et souhait d’une visite canonique.

2012 : le 2 novembre Mgr Pascal Wintzer demande au P. Joël Letellier de procéder à « la visite canonique extraordinaire » de la « Fraternité Marie-Immaculée » dont le siège est à Amailloux près de Parthenay et d’« établir un rapport aussi exhaustif que possible ». L’objectif est de suggérer des « propositions » en vue de corriger ou d’améliorer le cas échéant ce qui devait l’être.

2013 : le 11 février, le P. Joël Letellier remet à Mgr Pascal Wintzer un rapport de 40 pages sur la situation de la Fraternité.

2013 : le 13 avril, nomination par Mgr Pascal Wintzer du P. Joël Letellier comme assistant religieux de la Fraternité pour une durée de trois ans à compter du 25 avril 2013.

2013 : le 4 décembre, nomination par Mgr Pascal Wintzer de Sœur Marie-Luc comme modératrice de la Fraternité à titre temporaire en remplacement de Sœur Marie-Joseph dont le mandat de supérieure générale devait expirer le 8 décembre 2013. En effet, c’est le 8 décembre 2013 que devaient être élues une nouvelle supérieure et des conseillères mais, pour des raisons pratiques, ces élections sont reportées au 22 février 2014.

2014 : le 22 février, lors du Chapitre général de la Fraternité à Amailloux, nomination par Mgr Pascal Wintzer de Sœur Marie-Luc comme supérieure générale de la Fraternité pour une durée d’un an. Election par les membres de la fraternité des conseillères pour ce même laps de temps.

2015 : fermeture du Foyer du Grand-Lucé le 7 janvier 2015.

2015 : le 14 février, lors du Chapitre général de la Fraternité à Amailloux, nomination par Mgr Pascal Wintzer de Sœur Marie-Xavier comme supérieure générale, pour une durée de trois ans. Election par les membres de la Fraternité des conseillères pour ce même laps de temps : Sr Marie-Joseph, Sr Louis-Marie, Sr Marie-Thérèse et Sr Marie-Edith. Reconduction du P. Joël Letellier comme assistant religieux pour la même période.

2016 : fermeture du Foyer de Parthenay le 6 juin 2016.

2018 : le 14 février, reconduction par Mgr Pascal Wintzer de Sœur Marie-Xavier comme supérieure générale de la Fraternité pour trois nouvelles années, ainsi que des mêmes conseillères et du même assistant religieux pour la même période.

2018 : le 10 mars le P. Joël Letellier remet à Mgr Pascal Wintzer un rapport de 24 pages sur la situation de la Fraternité qui actualise le rapport de 2013.

 

Extraits des Statuts

1.1 : Avec l’aide de la Vierge Marie et de saint François, nous voulons centrer notre vie sur l’amour et plus particulièrement l’amour miséricordieux en étant tournées vers l’accueil de toute personne ayant un désir sérieux de vie religieuse, sans limite d’âge, de santé, ni de fortune.

1.2 : Nous avons aussi le souci de permettre à toute vocation brisée par d’autres expériences antérieures de vie religieuse, de s’épanouir sur les plans humain et spirituel dans une autre forme de vie consacrée.

1.5 : Chacun des foyers aura une activité propre contribuant à notre vie matérielle et variable selon les besoins du lieu et les circonstances. Ce pourra être l’hébergement de personnes âgées, de personnes en situation d’handicap ou toute autre forme d’accueil.

3.2 : Lorsque la personne [postulante] fait preuve d’un désir profond de vie religieuse, elle est admise à la « prise d’habit » et, à compter de ce moment, elle est considérée comme novice de la Fraternité. (…) Cet habit comporte une robe et un voile bleu marine bordé d’un liseré blanc, le tout de confection très simple, ainsi qu’un rosaire passé dans une ceinture de cuir. (…) Ce costume religieux est signe de notre consécration.

3.3 : Il peut se faire qu’une sœur venue en habit d’une autre famille religieuse soit, dès son arrivée, revêtue du costume de la Fraternité. Dans ce cas, elle recevra solennellement le rosaire béni qui complètera son costume.

3.4 : L’habit religieux de la Fraternité sera porté de façon habituelle par toutes les sœurs. Cependant, dans certaines circonstances, la supérieure peut juger préférable le port d’une tenue civile à l’extérieur des Foyers. Dans ce cas, les sœurs concernées se remettront en habit dès leur retour dans la vie communautaire.

3.6 : Dans un délai raisonnable, selon le cheminement de chaque novice et l’avis du Conseil, la sœur pourra émettre des vœux de chasteté, pauvreté et obéissance qui seront annuels. Ils seront émis et renouvelés chaque année en présence de Monseigneur l’archevêque de Poitiers ou de son représentant lors de la fête de l’Immaculée Conception. Au cours de la cérémonie, un crucifix et un anneau bénis par le prêtre seront remis à la nouvelle professe. Ils sont signes de la réalité de l’alliance conclue avec le Christ.

4.9 : Lorsqu’une sœur doit sortir, du fait de ses activités, hors du Foyer, elle le fera en accord avec sa responsable et signalera son absence et son retour.

4.13 : (…) Chaque année, les sœurs pourront se rendre dans leur famille pendant 10 à 15 jours selon des modalités déterminées avec la supérieure et la responsable du Foyer.

5.2 : La Fraternité est placée sous la juridiction de Monseigneur l’évêque de Poitiers.

5.4 : Le Chapitre général est chargé d’élire la supérieure générale et les conseillères générales.

5.5 : Le Chapitre général se réunira tous les 6 ans ou quand l’office de la supérieure générale sera vacant quelle qu’en soit la raison. Il pourra aussi se réunir de façon extraordinaire su besoin en est.

5.6 : Le Chapitre général est composé de toutes les sœurs ayant fait profession dans la Fraternité…

5.8 : La supérieure générale est élue par le Chapitre général, pour une durée de 6 ans. Elle peut être réélue autant de fois que cela sera souhaité à la fois par le Chapitre et par Monseigneur l’évêque de Poitiers.

5.9 : Elle [la supérieure générale] doit être professe depuis au moins 6 ans, être imprégnée de l’esprit propre à la Fraternité et posséder les qualités requises tant pour l’aptitude à gouverner que pour le sens du dialogue et de la collaboration.

5.10 : L’élection de la supérieure générale se fait en présence de Monseigneur l’évêque de Poitiers ou de son représentant. C’est lui qui ratifie l’élection et accorde ou non des dispenses.

5.11 : Cette élection n’est obtenue que par l’obtention des 2/3 des voix.

5.20 : Association Loi 1901. Depuis juillet 1971, la fraternité est gérée comme toute Association à but non lucratif. L’Assemblée générale ordinaire est convoquée tous les ans par la Secrétaire générale. Si besoin, l’Assemblée générale sera convoquée de façon extraordinaire.

5.21 : De droit diocésain, la Fraternité accepte que les évêques des diocèses où se trouvent leurs maisons aient tout droit de regard sur l’administration temporelle des communautés.

 

 

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Un ami des soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux

Soeurs d'Amailloux