Joël Letellier, Culture et foi. Un art de vivre au sein de la société, (préface de Mgr Pascal Wintzer), Parole et Silence, Paris, 2014, 2017², 145p. , 15 €.

 

Le père Joël est un bénédictin formé à l’histoire et à la patrologie et qui, après des années vouées à la formation des jeunes moines dans son monastère, a entamé et dirigé pendant une quinzaine d’années le cours du STIM (Studium Théologique Inter-Monastères). Il  réunit ici en un livre deux études publiées il y a quelques années (en 1994 et en 2010).

Une première, d’une cinquantaine de pages, offre une méditation sur « le lieu » de la vie monastique : désert qui se peuple jusqu’à devenir une cité, une urbs monastica. Parcours historique et typologies variées, bibliques et patristiques, avec leurs prolongements au Moyen-Âge : cela donne une réflexion inspirée et inspirante. Le moine en apprend des choses sur son propre passé et enracinement, et l’homme du monde et de la Ville s’étonnera des contrastes bienfaisants, et du défi que représentent encore toujours aujourd’hui les monastères : ces îlots de paix, de civilité, de culture et avant tout d’une existence toute centrée sur la Valeur des valeurs, le mystère de Dieu.

La deuxième étude, qui recouvre presque les deux tiers du livre, développe quatre points complémentaires sur l’art de former des jeunes : les questions réelles (I), saint Augustin et son concept de formatio (II) ; ce qu’il faut éviter (III) et ce à quoi il faut veiller avant tout (IV). La belle surprise est de trouver comme pivot central et secret de toute la réflexion la pensée d’un Père de l’Eglise, Augustin, pour nous guider aujourd’hui en matière de formation intégrale. La richesse de l’essai est que, outre l’expérience personnelle, on y trouve une lecture avertie des anciens et des modernes ou même post-modernes. L’auteur tire littéralement de son trésor nova et vetera. On sera frappé par l’équilibre des prises de position, le courage et surtout la vision. Le tout dans une langue claire, souvent fort belle même. Le plaisir du texte qui fut d’abord une parole prononcée lors d’une conférence à des abbés et abbesses, est indéniable.

Quiconque doit former autrui, maître de novices ou professeur, doit s’asseoir et réfléchir, avant de construire sa tour ! On peut certes s’y lancer en improvisant, ou se dire qu’on recommence à zéro, vu les contextes nouveaux. Mais on risque de perdre bien du temps, de croire qu’on est génial en réinventant l’eau chaude, ou de partir sur des voies de garage et aboutir à des culs de sac par manque d’expérience avertie. Beaucoup de bonne littérature à ce sujet reste dispersé çà et là.

Voici un recueil contemporain bien à jour, qui aide celui qui se trouve devant sa tâche, à bien ordonner ses pensées, à nourrir ses intuitions, à éviter bon nombre d’écueils, et à centrer constamment sa démarche sur l’essentiel. Les notes nombreuses sont comme autant de portes ouvertes vers des chemins de traverse où d’autres voix, anciennes ou plus récentes, ont stimulé la réflexion de l’auteur.

Même les chevronnés dans l’enseignement apprendront ici bien des choses qui peuvent renouveler leur façon d’aborder la rencontre avec la génération montante. Nul ne lit ces pages sans se dire : il reste tout un travail à (re-)faire pour bien communiquer, bien transmettre et provoquer la bonne réflexion, tout en demeurant disponible tout au long du cheminement de ceux qu’on nous a confiés.

Centres d’études, maisons de formation, séminaires et monastères : tous tireront profit d’une lecture attentive et partagée de ces pages. On ferme le livre avec gratitude à l’adresse de l’auteur comme à celle de l’éditeur courageux de ces pages !

 

  P. Benoît Standaert o.s.b.

 

 

Ce livre aide à comprendre, au regard d'une longue tradition, comment la vie monastique permet de décliner la foi dans l'espace et le temps de sociétés diverses dont les formes sont inévitablement évolutives. L'auteur regroupe là un certain nombre d'études qui brillent par l'équilibre entre la référence aux auteurs anciens et la prise en compte des questions d'aujourd'hui. A la fois patrologue, longtemps responsable de formation, hôtelier, prédicateur de retraites et animateur de sessions, le père Joël était bien à même de proposer une réflexion de fond sur ce sujet de la relation entre la foi et la ou les cultures. Il envisage cette relation comme un art de vivre au coeur de la société. C'est dire combien l'auteur situe son propos dans une profonde solidarité avec le genre humain à l'évolution duquel ont toujours participé de plain-pied les moines et les moniales.

 

Bulletin de l'AIM (Alliance Inter-Monastères) 111 (2016) p. 115.

 

 

Le livre Culture et foi peut être trouvé ou commandé en librairie ou encore être commandé auprès de l'auteur lui-même par mail en remplissant le formulaire de l'onglet 'contact'. L'ouvrage demandé vous sera alors envoyé dès que possible.

 

 

 

 

 

 

 

Joël Letellier, Aderire a Dio. Catherine Mectilde de Bar, Glossa (Milan), 2006.

 

D'autres contributions concernant Catherine Mectilde de Bar et son entourage sont présentés un peu plus loin sur ce site sous l'onglet 'Mectildiana' car insérés dans la collection Mectildiana chez Parole et Silence.

Catherine de Bar (1614-1698), annonciade et bénédictine. Une même aspiration à travers les vicissitudes de l'histoire, par Joël Letellier (p.330-384) dans Jeanne de France et l'Annonciade, sous la direction de Dominique Dinet, Pierre Moracchini et Soeur Marie-Emmanuel Portebos. Actes du colloque international de l'Institut Catholique de Paris (13-14 mars 2002), Cerf, 2004.

 

D'autres contributions concernant Catherine Mectilde de Bar et son entourage sont présentés un peu plus loin sur ce site sous l'onglet 'Mectildiana' car insérés dans la collection Mectildiana chez Parole et Silence.

Comme un encens devant la face du Seigneur, par dom Joël Letellier (p.11-95) dans Catherine de Bar, 1614-1698. Une âme offerte à Dieu en saint Benoît, Téqui, 1998.

 

D'autres contributions concernant Catherine Mectilde de Bar et son entourage sont présentés un peu plus loin sur ce site sous l'onglet 'Mectildiana' car insérés dans la collection Mectildiana chez Parole et Silence.

Dom Joël Letellier, La prière continuelle, Monastère N.-D. de l'Unité. Soeurs Clarisses, Yarzé - Baabda - Liban, 1996. Texte français et traduction en arabe.

Dom Joël Letellier, La prière continuelle, Monastère des Bénédictines du Saint-Sacrement, Rouen, 1992.