Les livres ici présentés de la collection Mectildiana peuvent être commandés et achetés chez votre libraire mais ils peuvent aussi être commandés par e-mail en utilisant l'onglet 'contact'. Ils vous seront expédiés dès la formulation de votre demande et vous soutiendrez alors de cette manière l'ABCMB (Association Bénédictine Catherine de Bar) qui entend promouvoir, par la diffusion de ces ouvrages, la pensée et la spiritualité de Mère Mectilde du Saint-Sacrement.

Dominique Tronc, Les amitiés mystiques de Mère Mectilde du Saint-Sacrement. Préface du P. Joël Letellier (Collection Mectildiana, série Etudes et documents 3), Parole et Silence, 2017.

 

Préface du P. Joël Letellier :

 

       Le XVIIe siècle est souvent qualifié de « siècle mystique » par excellence et si, à chaque période de l’histoire du christianisme, pour ne parler que de la religion chrétienne, des hommes et des femmes ont vécu saintement et ont eu une vie spirituelle intense, il n’y eut peut-être pas une aussi grande floraison d’âmes mystiques engagées dans la contemplation des choses de Dieu, comme dans l’action caritative et apostolique, que dans ce « Grand Siècle » qui, pour nous, apparaît aussi déroutant que fascinant.

          Au-delà des grandes figures ecclésiastiques telles que Richelieu, Bossuet ou Fénelon dont tout le monde a entendu parler, il y a des hommes et des femmes, et surtout beaucoup de femmes, grandes abbesses réformatrices, prieures, humbles moniales ou tout simplement personnes laïques vivant dans le monde, fortement éprises de spiritualité, d’intériorité, d’union à Dieu.

La grande histoire peut ne s’intéresser qu’à la politique, aux gens de pouvoir, aux guerres, aux alliances qui se font et se défont mais il y a une plus grande histoire qui peut ne pas apparaître d’emblée mais qui supplante en profondeur tout cela, c’est celle des âmes, des inclinations secrètes du cœur envers Dieu et le prochain. C’est cette Alliance de Dieu avec ses créatures aimées qui se révèle alors comme transcendant tout le reste et même peut-être le balayant comme choses futiles et éphémères.

A la recherche de l’essentiel, de la perle unique, les âmes spirituelles sont prêtes à un dépouillement total pour toujours mieux s’ouvrir au mystère de Dieu. Car c’est bien cela la mystique : l’élan intérieur suscité par la grâce divine pour mieux correspondre à la Parole aimante et agissante de Dieu, le don de soi à Dieu et aux autres pour que le mystère de Dieu se dévoile autant qu’il est possible ici-bas et transfigure celui ou celle qui le sert et le contemple. La plus noble et la plus vraie trame historique se situe là : dans le cœur à cœur de la prière, de la disposition intérieure et du dévouement de ces âmes éprises d’absolu et d’amour.

C’est à la découverte de ce monde intérieur du « Grand Siècle » que nous entraine avec finesse et grande pédagogie Dominique Tronc en ces pages où la parole est largement donnée à des témoins authentiques gravitant autour de la figure emblématique de Catherine de Bar, en religion Mère Mectilde du Saint-Sacrement (1614-1698) qui couvre en quelque sorte tout le siècle lui-même. Tout l’intérêt de ce florilège est de nous faire prendre conscience, à travers la succession chronologique des auteurs choisis, du monde spirituel qui est celui de l’époque et, aussi, de nous faire mieux percevoir les filiations de pensée, les connexions spirituelles, les ressemblances et les dissemblances.

L’auteur de cet ouvrage connaît profondément cette période ou mysticisme et conflit cohabitent parfois durement alors même que le but à atteindre est la paix de l’âme. L’éditeur des écrits de Madame Guyon sait ce qu’il en coûte lorsque ce qui regarde la vie intérieure est exposé sur la place publique. Les accusations de quiétisme, de pré-quiétisme ou, à l’inverse, de jansénisme ont largement faussé les regards et jeté le discrédit ou le soupçon sur nombre d’auteurs spirituels. Ici, le regard se fait plus pur pour appréhender une plus juste réalité, de façon plus équilibrée et plus authentique.

De formation hautement scientifique, Dominique Tronc s’intéresse beaucoup à la mystique et, soutenu par son épouse Murielle qui collabore souvent à ses travaux et à ses publications, il nous a déjà livré un certain nombre d’ouvrages et de contributions sur cette période et principalement sur les réseaux spirituels en mettant en valeur les précurseurs, les contemporains et les héritiers notamment de Mère Mectilde du Saint-Sacrement. Aidé ici par les sœurs archivistes bénédictines, il nous dresse un tableau chronologique de ces différents acteurs avec pour chacun, des extraits qui nous font entrer plus avant dans la mentalité de l’époque et dans une meilleure compréhension du contexte spirituel.

Tous, nous sommes redevables du travail préparatoire des moniales qui ont recopié, classé, répertorié, archivé et, pour une part publié, les nombreux documents légués par leurs anciennes. Nous pensons tout spécialement à deux sœurs archivistes du monastère de Rouen aujourd’hui décédées : sœur Jeanne-d’Arc (Paule Foucard) et sœur Marie-Pascale (Paule Boudeville). Aujourd’hui, les études et recherches comme celle-ci sont grandement facilitées par l’attention et la compétence de sœur Marie-Hélène (Marie-Hélène Rozec), du monastère de Craon, archiviste de la Fédération Française de l’Adoration Perpétuelle du Saint-Sacrement, ainsi que par la disponibilité d’autres sœurs, telle celle, ici, de sœur Marie-Benoît (Hélène de Maillard Taillefer) pour la relecture de l’ensemble.

Nous pouvons grandement remercier Dominique Tronc pour cette publication qui s’inscrit dans un vaste ensemble éditorial, celui qui prend corps peu à peu en cette collection Mectildiana au sein des éditions Parole et Silence.

 

P. Joël Letellier, o.s.b.

Abbaye Saint-Martin de Ligugé

le 29 septembre 2016, en la fête des saints Archanges

 

Jean de Bernières

 

Rencontre autour de Jean de Bernières 1602-1659. Mystique de l'abandon et de la quiétude. Actes du colloque du samedi 13 juin 2009 à Caen pour le 350e anniversaire de la mort de Jean de Bernières, éd. par Jean-Marie-Gourvil et Dominique Tronc (Collection Mectildiana, série études et documents 2), Parole et Silence, 2013.

 

Contributions de Thierry Barbeau, John Dickinson, Jean-Marie Gourvil, Isabelle Landy, Joël Letellier, Bernard Pitaud, Joseph Racapé, Eric de Reviers, Dominique Tronc et Annamaria Valli.

 

L'entourage et la spiritualité de Jean de Bernières (1602-1659), par Joël Letellier, se trouve aux p. 29 à 111. Avec quelques traits caractéristiques de ses lettres contenues dans les Oeuvres spirituelles en la première période de sa correspondance, 1641-1645.

Yves Poutet, Catherine de Bar 1614-1698. Mère Mectilde du Saint-Sacrement. Moniale et fondatrice bénédictine au XVIIe siècle. Avant-propos du P. Joël Letellier (Collection Mectildiana, série Etudes et documents 1) Parole et Silence, 2013.

 

Importants index toponymique et onomastique, établis par Sr Marie-Hélène, bénédictine (Marie-Hélène Rozec) de Craon et par le P. Joël Letellier.

 

 

Avant-propos du P. Joël Letellier :

 

 

           L’auteur de cette biographie de Catherine de Bar, le frère Yves Poutet, est décédé le 29 juin 2009. Lorsque le Frère Francis Ricousse, archiviste des Frères des Écoles Chrétiennes à Rome, m’a fait part de sa mort, cette annonce m’a peiné mais ne m’a pas surpris car je savais que les forces du Frère Yves déclinaient rapidement. Les moniales bénédictines de l’Adoration perpétuelle du Saint-Sacrement et moi-même, qui avions son manuscrit et qui étions en train de le saisir et de le mettre en forme, aurions bien désiré que l’auteur puisse voir la publication aboutir. Dieu en a décidé autrement.

            Quelques semaines avant sa mort et alors qu’il était hospitalisé à Lyon, j’avais eu le Frère Yves Poutet au téléphone. Il me confia le soin de mener à bien la révision de son manuscrit et, alors que je lui faisais part de quelques points à reprendre, il me donna son placet pour modifier ce qui devait l’être. Il n’est certes pas facile de respecter l’œuvre posthume d’un auteur et en même temps d’y apporter des modifications même légitimes. Dans ce travail délicat, je fus grandement aidé par Sœur Marie-Paschale Boudeville, archiviste des Bénédictines de Rouen et par Sœur Marie-Hélène Rozec, archiviste des Bénédictines de Craon. Je tiens à leur exprimer ici toute ma gratitude. Outre des points de détail relativement secondaires, furent assez largement modifiés, grâce à de récentes découvertes et clarifications, un certain nombre de passages, entre autres ceux concernant les premiers lieux où se sont installées Mère Mectilde et ses sœurs à Paris ainsi que ce qui concerne les deux types de Constitutions. Sur ce dernier point et par souci de clarté, une note conjointe a été rédigée que l’on trouvera en annexe. Par ailleurs, nous avons établi les index de noms de personnes, de lieux et de thèmes qui ne manqueront pas d’être bien utiles aux chercheurs.

            Le Frère Yves Poutet, Docteur ès Lettres, était un spécialiste des XVIIe et XVIIIe siècles, notamment de la spiritualité et de la pédagogie de Saint Jean-Baptiste de la Salle. L’auteur de Genèse et caractéristiques de la pédagogie lasallienne, paru en 1995 et de ses autres ouvrages sur le saint fondateur des Frères des Écoles chrétiennes, celui édité en 1981 : Un éducateur et un saint aux prises avec la société de son temps Jean-Baptiste de La Salle (1651-1719) comme ceux qui le seront en 1992 et 1997, se révèle fin psychologue et historien compétent, puisant aux meilleures sources dont il peut disposer et toujours soucieux de s’ouvrir à l’ensemble du contexte de la société concernée.

            Ce sont ces mêmes caractéristiques que nous retrouvons dans cette abondante biographie de Catherine de Bar (1614-1698) devenue en religion Mère Mectilde du Saint-Sacrement, d’abord annonciade et bénédictine en Lorraine puis fondatrice à Paris de l’Institut des Bénédictines de l’Adoration perpétuelle sous l’impulsion de la régente Anne d’Autriche. Personnalité hors pair, Mère Mectilde se révèle vite une âme de feu à la forte spiritualité imprégnée de la Bible et de la Tradition ecclésiale, au jugement équilibré et sage lui faisant éviter les déviances de l’époque et cependant aussi absolue dans ses choix de vie que douce et tempérée à l’égard d’autrui. Cette biographie est précieuse à plus d’un titre, notamment pour nous aider à situer l’action et la mystique de Mère Mectilde dans le monde qui était le sien, celui du XVIIe siècle, ce temps du « Grand Siècle » si contrasté à plus d’un titre. L’auteur, par la mise en relief du jeu des relations familiales, mondaines et spirituelles, a l’art de nous faire pénétrer en ce monde fascinant où, au milieu des implications politiques et des rivalités d’influences, le dessein de Dieu ne cesse de se révéler au quotidien.

            Cette biographie de Mère Mectilde du Saint-Sacrement ouvre la collection Mectildiana au sein des éditions « Parole et Silence » destinée à porter à la connaissance du public avisé les Œuvres complètes de Catherine de Bar ainsi qu’un ensemble d’Études et documents la concernant directement ou concernant les personnes ou les thèmes qui se rattachent à elle d’une façon ou d’une autre. C’est ainsi que le volume qui fait suite à celui-ci, constitué des actes d’un colloque, rassemble une riche documentation sur la personnalité de Jean de Bernières (1602-1659), un mystique normand très impliqué dans l’évolution spirituelle et la vie de Mère Mectilde.

            Je tiens ici à remercier tous les acteurs qui ont bien voulu accueillir et porter ce projet éditorial en espérant susciter d’autres contributions et mener à bonne fin dans un laps de temps raisonnable une œuvre aussi importante par le nombre de volumes prévus que par l’intérêt historique, spirituel et mystique indéniable.

Joël Letellier, o.s.b.

Abbaye Saint-Martin de Ligugé

en la solennité de l’Annonciation, mars 2012